Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

18 (AJIR) et 19 (CNLH) mars à Evian : pas de polémique inutile.

Concernant vos articles 

Harkis Dordogne est un site, de liens d'informations, de toute la communauté Harkie, sur la Reconnaissance, la Mémoire et la Culture. 

*******************************************

- Communiqué Ajir Pour les Harkis -

AJIR pour les Harkis a annoncé par un communiqué  à l’AFP, sur le site (Harkis Dordogne) et sur le sien (www.ajir-harkis.fr) son intention de déposer une gerbe le 18 mars à Evian à la mémoire de toutes les victimes emprisonnées, torturées ou assassinées après ces Accord d’Evian non respectés par le FLN.

Aussitôt on lui cherche querelle ! Selon Monsieur Badi alias Ange Leloup, le CNLH aurait prévu de se recueillir le 19 mars à Evian jour de proclamation du cessez-le-feu! C’est sans doute vrai mais AJIR ne lit pas dans les pensées ! Aucune information écrite ne se trouvait sur le site du CNLH ou de Harkis Dordogne alors même que le CNLH a en général une communication efficace.

AJIR a pris cette décision il y a 8 jours lors d’une réunion en visio de son conseil national et on l’a annoncé en toute transparence.

Son bureau est heureux d’apprendre que des associations seront présentes à Evian le 19 mars.  Plus il y aura d’actions pour attirer l’attention de l’opinion publique via les médias, plus nous serons contents. Il nous faut tous ensemble, chacun à sa façon, rappeler que le calvaire des Harkis et Pieds Noirs commence à la signature de ces accords qui ne garantissaient pas suffisamment l’application des clauses de sécurité des personnes.

Nous précisons cependant que le 18 mars à Evian, AJIR n’organise ni une manifestation, ni un rassemblement de masse compte tenu du contexte sanitaire. Il s’agit d’un dépôt de gerbe par une délégation restreinte avec des porte-drapeaux à l’emplacement de Hôtel du Parc, devenu résidence privée, où eurent lieu  durant 11 jours (du 7 au 18 mars 1962) la négociation finale puis la signature des Accords.  (Les pourparlers ayant commencé dès le 20 mai 1961 et même bien avant secrètement).

Alors ne nous trompons pas de combat ni d’adversaire et arrêtons de chercher querelle sans raison. Que chacun garde son énergie pour agir pour les Harkis dans le sens de notre objectif commun à tous : la reconnaissance officielle de l’abandon dramatique des Harkis en 1962 et de ses conséquences.  Nous souhaitons pleine réussite à tous les actions du 18 et 19 mars de toutes les associations.

*******************************************

Le but de notre site est de partager, informer toute la communauté harkie et leurs amis... 

Cliquez 

-  POUR ETRE informé des derniers articles sur harkisdordogne.com inscrivez vous : C'est ici

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

révoltes75 23/02/2021 00:23

Le président d'AJIR écrit : " : la reconnaissance officielle de l’abandon dramatique des Harkis en 1962 et de ses conséquences."
Qui peut expliquer à M. Hamoumou qui avait disparu durant près de 12 ans avant de revenir pour le koursi que cette reconnaissance a été prononcée officiellement le 25 septembre 2016 dans la cour des Invalides par le président en exercice M. Hollande. C'était suite à la lutte inlassable et incessante d'associations comme le CNLH et des personnalités comme M Badi. Il ne reste plus qu'une loi de réparation soit adoptée au Parlement sur la base de cette reconnaissance présidentielle. Merci

Robert Hugues 22/02/2021 09:47

Face au déni d'une guerre d'Algérie qui ne dit toujours pas son nom où le racisme colonial a transpiré du debut jusqu'à la fin ( Tortures et camps) , il serait temps que les harkis, qui ont des droits sur nous, qui ont été trahis par l 'Etat Francais et l Etat algérien puissent se réunir , parler d'un même cœur et arrêter les chamailleries, qui desservent leur cause. Les harkis ne sont pas le problème, mais la solution d'une paix et d'une réconciliation des peuples algériens et francais...loin des deux ETATS qui manipulent les mémoires et l'histoire, Hugues Robert, fils du Sous préfet d'Akbou, ( 59/ 62) membre de Harki Dordogne, partisan de l 'Algérie algérienne, qui a dénoncé tortures, camps de regroupement, et abandons et massacres des harkis.