Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Commémoration nationale de l'abandon des Harkis à Mouans-Sartoux (06)

Mouans-Sartoux du 12 MAI

SACRIFICE, ABANDON ET DÉSARMEMENT DES HARKIS...

C'est en ces termes, que les organisateurs du Collectif départemental Harkis 06, et les Associations locales de Grasse, Mouans Sartoux, Carros et Cannes, ont lancé le message pour rappeler une page douloureuse de l'histoire des Harkis.

Le président Behar a déroulé les conditions et les conséquences de cet abandon et le désarmement, avec émotion en rappelant chiffre à l'appui le prix de la fidélité et du sacrifice...

Les Accords d'Evian n'ont jamais été respectés, et ont facilité les massacres du 12 Mai 1962, de plus de 150 000 morts et provoqué l'exil de 30 000 rescapés grâce au courage d'officiers qui ont désobéit aux ordres des politiciens de l'époque.

Dans la lancée, le Président Amrane a donné lecture des fameux télégrammes de Pierre Messmer Ministre des Armées,  et celui de Louis Joxe...  Avant de céder la parole à Marie Louise Gourdon, conseillère départementale et Maire-Adjointe, accompagnée de Mr Duflot, Maire Adjoint.

Elle a soutenu les principales revendications, et s'est émue des atrocités subies par les Harkis, qui exigent une loi de Reconnaissance, de Mémoire et de Réparation.

Une émouvante cérémonie, suivie de la Marseillaise, puis les dépôts de gerbes, l'une par Messieurs Ali Amrane, JP Behar, Georges Messaoud et André Seby...

L'autre gerbe par Mmes Sophie Mouzaoui Albert, Yamina Ghalouni, et JP Behar...

Le président du Collectif a tenu à remercier les quatre portes drapeaux : Said Sobahi, Hamoud Seby, Didier Arif et Michel Baldocchi...

******* 

-  POUR ETRE informé des derniers articles sur harkisdordogne.com inscrivez vous : C'est ici

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

révoltes75 14/05/2021 02:08

Merci pour la poignée de volontaires d'avoir rappelé ce triste anniversaire du SACRIFICE, DÉSARMEMENT ET ABANDON DES HARKIS...
Avant d'être abandonnés les Harkis furent d'abord désarmés. Malheureusement, d'après les photos il semble que les familles de harkis n'étaient pas au rdv.
Il y a à peine plus de personnes (toujours les mêmes) que le nombre des associations citées. Pourquoi ? Où sont les adhérents ? Problème de mobilisation ? Comment être représentatif dans ces conditions et être entendu par les autorités ?