Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’association des harkis AFFFHELA réagit à l’annonce du Président Macron

- EXTRAIT -

Suite à l’allocution du Président de la République annonçant une loi de "reconnaissance et de réparation", Fatima Nezaï, présidente de l’AFFFHELA (Association de femmes, de filles, de fils de harkis et leurs alliés), tient à s’exprimer en ce 25 septembre, journée d’hommage national aux harkis : "En ce qui concerne le "pardon" aux harkis, nous regrettons qu’il arrive aussi tard car nos parents sont pratiquement tous décédés et à six mois de l’échéance présidentielle, cela nous laisse perplexe", explique la présidente. Elle souligne : "Nous sommes ravis qu’enfin une loi de réparation va être votée pour nos frères et sœurs des camps, mais il y a aussi ceux des villes, qui ont vécu, pour certains, dans la misère et le racisme. Cela signifierait pour ces personnes que leur histoire n’aurait jamais existé. Si l’Etat divise la communauté en deux, ça deviendrait très dangereux et le dossier harkis ne sera jamais clos", estime-t-elle.

L’association des harkis AFFFHELA réagit à l’annonce du Président Macron

*******

*******

-  POUR ETRE informé des derniers articles sur harkisdordogne.com inscrivez vous : C'est ici

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Une pensée pour les personnes décédées au camp de Rivesalte, dont je connais certaines familles.
Mon père était passé par le camp de Rivesalte après avoir été abandonné, il est venu par ses propres moyens sans être rapatrié par la France puisque son supérieur hiérarchique avait été muté dans le but d'y être abandonné après 8 ans de bons et loyaux services
Bref, l'indemnisation ne réparera pas le préjudice subi et, de plus, il est trop tard
Répondre
B
Bel exemple de réflexion pleinement juste. Depuis le fin de cette guerre, il y en a eu des présidentielles et toujours avec le même foutage de gueule on se réveille et allons-y des promesses. Cela montre aussi une certaine naïveté de ceux qui écoutent leur parole. Une fois de plus vont-ils se laisser berner ?
Répondre
V
Il ne faut pas toujours remuer le couteau dans la plaie !!!