Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rapport sur la guerre d'Algérie : les harkis dénoncent le «minimalisme» de Benjamin Stora

L'historien Benjamin Stora propose de créer une commission «Mémoire et vérité» en France, chargée de proposer «des initiatives communes entre la France et l'Algérie sur les questions de mémoire» afin de réconcilier les deux pays. CHRISTIAN HARTMANN / AFP

Le comité national de liaison de harkis (CNLH) a accusé samedi 23 janvier l'historien Benjamin Stora de « minimalisme » dans son rapport sur la colonisation et la guerre d'Algérie remis mercredi 20 janvier à Emmanuel Macron. « L’historien minimaliste s'est abstenu de tout débat ou avis contradictoire, pourtant nécessaire en démocratie », accuse le CNLH dans un communiqué transmis à l'AFP.

Dans son rapport, Benjamin Stora préconise de faciliter les déplacements des harkis -- considérés par certains Algériens comme des traîtres collaborateurs -- et de leurs enfants entre la France et l'Algérie. « C’est de la poudre aux yeux », a réagi Mohamed Badi du CNLH auprès de l'AFP, « ça existe depuis longtemps ». « Les personnes qui restent sont dans leur lit de mort ou sont âgées » et ne retourneront pas en Algérie, selon lui. « Quant aux enfants, les jeunes, quand ils y vont, ils sont mal accueillis », assure-t-il.

« Ce qui compte vraiment c'est que la France reconnaisse définitivement le mal qu'elle a fait. En cachant cette partie de l'Histoire, elle fausse l’Histoire », insiste Mohamed Badi. Une revendication appuyée dans le communiqué qui réclame «la vérité, la reconnaissance, la justice, la réparation ». Le CNLH souhaite «la reconnaissance par l'État français de sa responsabilité et de sa faute dans le désarmement, l'abandon et le massacre des harkis, après les accords d'Évian et le cessez-le-feu du 19 mars 1962 ».

Le CNLH veut aussi une reconnaissance « pour la réclusion arbitraire des rescapés dans des camps et autres lieux de relégation indignes, sans jugement et pour une durée indéterminée, dès leur arrivée en France ». « Cet effroyable drame humain et national ne saurait être occulté, c'est le sens de notre combat pour qu'enfin une page se tourne et que le travail mémoriel des deux côtés de la Méditerranée commence, en vue de la réconciliation des peuples, dans l'intérêt des générations présentes et futures », selon le communiqué.

23/01/2021

******* 

  Contact Email

-  POUR ETRE informé des derniers articles sur harkisdordogne.com inscrivez vous : C'est ici

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Belkacem Gueroui 25/01/2021 14:44

Bonjour,
Ne pas oublier les fameux …télégrammes du 12 mai 1962 de JOXE et de MESMER
L’Ordre du désarmement, de l’abandon, du massacre et de la relégation dans les camps en métropole, pendant 30 ans et rendre hommage à Monsieur LARADJI pour sa lutte pour la fermeture des camps.
Ne pas oublier les MARTYRES des camps
Des 146 tombes du camp de rivesaltes
Des 11 tombes du camp de Bourg-Lastic
Des 6 tombes du camp de la Rye
Des 70 tombes du camp de st Maurice–L’ardoise
Notre triste histoire est née le 12 mai 1962, date des ordres de l'abandon de ces supplétifs de l’armée française.

BADJI BADJI 25/01/2021 11:57

Je suis entièrement d'accord avec l'avis du CNLH sur le rapport ou plutôt le torchon de Stora.

révoltes75 25/01/2021 09:59

Nos amis du Cnlh toujours mobilisés ont tout à fait raison de dénoncer le rapport Stora voulu par Macron qui fait l'impasse sur la tragédie vécue par les soldats Harkis massacrés en masse par le FLN. Le probleme c'est qu'ils s'en prenne à la France et rien contre les dirigeants du FLN et ses égorgeurs et tortionnaires des Harkis qui s'en pris aussi à leurs familles et aux civils Pieds noirs. Pourquoi ?
Pourtant la cruelle réalité et la responsable du pouvoir algérien en 1962 est indiscutable.
La France s’excusera tôt ou tard cor elle l'a déjà fait pour d'autres drames. Mais l’Algérie ne va pas s'en tirer à bon compte. Elle doit reconnaître aussi les crimes du FLN perpétrés en violation des Accords f'Evian signés des deux côtés. C'est le FLN qui a commis l’assassinat et l’enlèvement de 3000 Pieds Noirs et le massacre précédé d’horribles tortures de 150000 Harkis abandonnés et désarmés. Il doit le reconnaître et s'excuser. Sans parler des biens volés et les terres confisquées que l'Algérie doit indemniser. La réconciliation des memoires exige que soit reconnues toutes les exactions commises des deux côtés.
Pour l'instant la malédiction des victimes qui ont subi les injustices et les assassinats à grande échelle d'innocents, de femmes et d' enfants ont mené l'Algérie un pays immensément à la dictature et â la ruine.

Jean Pierre Behar 25/01/2021 09:13

J'apporte ma modeste contribution à l'analyse du communiqué du CLNH, par la voix de Mr Badi...qui s'exprime de manière constructive, en même temps que d'autres compatriotes Fatima Besnaci , et Dalila Kerchouche...

Je pense qu'il est temps, que les associations les plus représentatives, et tous les compatriotes Harkis épris de justice, de vérité et de reparation, prennent la mesure de ne pas laisser "les Stora-Chikli"...écrire l'Histoire à leurs places !

En modeste Fils de Harki, j'appelle toutes les composantes dirigeantes, à se reunir autour d'un compromis inter-associations, pour faire front à cette mascarade montée de toutes pièces, destinée à faire une fois de plus des Harkis... "DES BOUCS EMISSAIRES" !

Les Harkis ont payé le prix de leurs engagements et de leur fidélité, lors des "arrangements des Accords d'Evian en 1962", dont chacun connait leurs souffrances en qualité d'acteurs !

Plus 100000 harkis, trahis, désarmés et abandonnés aux mains de leurs bourreaux...

Au moment , où "le Docteur Stora" suggère la Panthéonisation de sa consoeur porteuse de valises Halimi...
Il serait plus judicieux que la France ne se fasse pas dicter le sens de ses responsabilités, et prenne enfin conscience que le Panthéon est un lieu de Mémoire pour ceux qui ont sacrifié leurs vies pour celles des autres comme le Général Raffa, le Capitaine Rabah Kheliff, M'hamed Laradji, ou Abdelkrim Klech...

Et non, le lieu pour immortaliser des porteurs de valises, des assassins, qui ont les mains tâchées du sang de nos compatriotes Harkis, Pieds noirs, et frères de combat Européens !

Il ne saurait etre question, que cette prétendue "Reconciliation Franco-Algerienne", écrite d'avance par deux historiens pro-FLN...fasse des Harkis, à nouveau des figurants !

Jean Pierre Behar

BADJI BADJI 25/01/2021 12:07

Je partage entièrement votre avis sur ce rapport et votre appel à s'unir pour dire, haut et fort
que nous nous voulons pas de cette mascarade de rapport du traitre "Stora".