Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lakhdar Bougrab est décédé à l'âge de 88 ans à Déols (36)

 Installé à Déols depuis des décennies, Lakhdar Bougrab, père de l'ancienne ministre Jeannette Bougrab, vient de s'éteindre à l'âge de 88 ans.

Lakdhar Bougrab, en 2008, à l’Élysée aux côtés de sa fille et de son fils. © Photo NR

Il était de toutes les cérémonies commémoratives, infatigable et souriant porte-drapeau des membres de la Légion d’honneur de l’Indre. Lakhdar Bougrab s’est éteint mercredi à l’âge de 88 ans, entouré de l’affection des siens.

Son histoire personnelle et familiale aura embrassé la grande. Né en 1933 à Ouleid Deid, dans une Algérie alors française, Lakhdar Bougrab a la douleur de perdre son père, ancien combattant de la guerre 1939-1945, assassiné par le FLN, en 1957. Il s’engage à son tour au sein d’une formation supplétive. Le conflit algérien terminé, il poursuivra ensuite une carrière militaire qui se déroulera principalement dans l’est de la France.

Aux côtés de ses enfants à l’Élysée

Rejoignant la vie civile en 1966, M. Bougrab vint rejoindre son frère à Châteauroux. Il travaillera comme chauffeur-livreur chez un marchand de fioul puis comme mouleur à Châteauroux Fonderies, Flonic puis Newels. En 1966, il était nommé chevalier de l’ordre national du Mérite, puis chevalier de la Légion d’honneur en 2000.

« Membre du gouvernement, fille de Lakhdar Bougrab, caporal-chef de l’armée française… » Sa fille Jeannette, secrétaire d’État déléguée à la Jeunesse et à la vie associative, de novembre 2010 au 10 mai 2012, dans le troisième gouvernement Fillon, lui avait rendu hommage en ses termes, lors d’une intervention à l’école militaire. Sa femme Zohra, fille de harki qui avait connu les baraquements sommaires de l’Ardèche, décédée en 2015, lui avait donné quatre enfants. Dont cette surdouée, ancienne du lycée Jean-Giraudoux, qui obtint son doctorat à la Sorbonne avant de devenir maître de conférences, maître de requête au conseil d’État et membre du haut conseil à l’intégration. Entre autres.

Homme simple et discret, Lakhdar Bougrab avait même eu l’occasion de découvrir les dorures du palais de l’Élysée en 2008 et de converser avec le président de la République. C’était en 2008, quand Jeannette Bougrab reçut l’ordre national du Mérite des mains de Nicolas Sarkozy.

12/02/2021

******* 

-  POUR ETRE informé des derniers articles sur harkisdordogne.com inscrivez vous : C'est ici

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

DELTEL 22/02/2021 00:34

Sincères condoléances attristées à toute sa famille, et, aux personnes touchées par ce deuil. Courage. De tout coeur avec vous. Amicalement.