Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Halimi, Harkis et alibi

En janvier dernier, lors de la remise du rapport Stora sur la mémoire de la colonisation et de la guerre d’Algérie, on avait enregistré de vives réactions des deux côtés de la Méditerranée. 22/05/2021 Jeune Afrique

L'avocate Gisele Halimi a Paris en 1977. © Michele Brabo /Leemage

Réaction de l'association Ajir pour les Harkis -

Dans la revue jeune afrique (version numérique) le 22 mai 2021, Renaud de Rochebrune avance sans preuve que le Président de la République Emmanuel Macron aurait renoncé à faire entrer Gisèle Halimi au Panthéon suite à la réunion à l’Elysée le 10 maiOr selon Mohand Hamoumou, durant cette entrevue de plus d’une heure et demie, le nom de Gisèle Halimi n’a jamais été prononcé. Tout simplement parce que ce n’était pas le sujet de la réunion. Ni d’ailleurs la préoccupation première des associations de Harkis.

23/05/2021

******* 

-  POUR ETRE informé des derniers articles sur harkisdordogne.com inscrivez vous : C'est ici

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

révoltes75 26/05/2021 12:51

On se rappelle cette rencontre à l'Elysée du quarteron de personnes dont deux anciens candidats macronistes, une journaliste et un ancien, habitué des lieux. Ce qui surprend aujourd'hui c'est qu'à l'issue de cet entretien avec un président qui n'a pas tenu ses promesses à l'égard des harkis et pieds noirs, un communiqué signé par les présents affirmait : " les échanges tenus lors de la réunion sont soumis au devoir de confidentialité".
M. Hamoumou ne respecte pas cet engagement puisqu'il révèle que lors de cette rencontre il n'a pas été question de la panthéisation de Mme Halimi comme le propose le rapport de l'historien pro FLN M. Stora. Ce dernier, contrairement â Ajir, fut dès le départ très contesté par de nombreux membres et associations de la communauté des rapatriés. Ils avaient raison et ils ne voteront ni pour LREM ni pour Macron.
Qu'on se le dise !

1962' 25/05/2021 15:37

L'art de tirer la couverture à soi.
Si M. Hamoumou lisait harkisdordogne il saurait que cette question avait été évoquée sur ce site le 15 mai 2021. Il reproduisait l'article de France Inter daté du 13 mai 2021 et dont parle Jeune Afrique bien tardivement près de 10 jours après. Il était déjà bien question de la réaction de protestation d'associations harkis et pieds noirs. En effet, en panthéisant Maître Gisèle Halimi c'est le FLN qui entrait au Panthéon ! Voici un extrait de la publication de harkisdordogne et le lien de l'article de France Inter qui affirme que M. Macron rendra quand même un hommage à l'avocate des poseurs de bombes du FLN sous une forme non encore définie.
Article :
-Pourquoi l'entrée de Gisèle Halimi au Panthéon est compromise.
"L'avocate de militants du FLN (Front de Libération Nationale) parmi les "grands hommes" - et les grandes femmes ? "Certaines associations de harkis et de pieds-noirs l'ont pris comme une insulte", regrette cette même source. Cela n'a pas échappé au président, son entourage le reconnaît. Lui qui s'est donné pour mission de "réconcilier les mémoires" hésite à prendre le risque de raviver ces blessures."
https://www.franceinter.fr/politique/pourquoi-l-entree-de-gisele-halimi-au-pantheon-est-compromise

https://www.harkisdordogne.com/2021/05/pourquoi-l-entree-de-gisele-halimi-au-pantheon-est-compromise.html